L’agente de bord voit une jeune fille mal en point, quand elle voit ces 5 mots dans la toilette, elle appelle sur le champ la police

Partager:


Une agente de bord d’Alaska Airlines a sauvé une victime de la traite humaine, après avoir remarqué une fille en pagaille près d’un homme en costume.

Sheila Frederick, 49 ans, travaillait sur un vol de Seattle à San Francisco lorsqu’elle a remarqué l’adolescente de 14 ou 15 ans et pensé que quelque chose clochait.

« J’avais le pressentiment que quelque chose n’allait pas. Il était très bien habillé. Ça m’a frappée parce que je me suis demandé : pourquoi est-il si bien habillé et elle en pagaille ? »

Lorsqu’elle a tenté de discuter avec eux, l’homme s’est mis sur la défensive et la jeune fille ne parlait pas.

Sheila a laissé une note pour l’adolescente dans les toilettes, à laquelle elle a répondu: « J’ai besoin d’aide ». Elle a ensuite informé les pilotes qui ont pu communiquer avec la police de San Francisco. L’homme a été arrêté à l’atterrissage.

Les compagnies aériennes américaines donnent des formations à leur personnel afin de reconnaître les signes de la traite humaine tels que : une personne qui semble contrôlée ou battue, ou qui ne fera pas de contact visuel ou ne répondra pas aux questions.

Sheila met de l’avant l’importance d’une telle formation. Étant agente de bord depuis 10 ans, elle repense à tout ce qu’elle a vu et s’est dit qu’elle aurait pu voir ces jeunes garçons et filles, sans même le savoir.

Quelques mois plus tard, la jeune fille a contacté Sheila pour la remercier et lui dire qu’elle était de retour auprès des siens et suivait une thérapie. Elles se parlent régulièrement, et maintenant, la jeune fille fréquente le collège.

L’an dernier, on a arrêté 2 000 trafiquants et identifié 4 000 victimes, aux États-Unis seulement.

Source : shareably.co

Partager:

Commentaires

commentaire

page-fan-facebook-facteurs-cles-de-succes