L’EUROPE CONNAÎTRA L’HIVER LE PLUS FROID DEPUIS 100 ANS

Partager:

L’Europe verra venir cette année l’hiver le plus froid des 100 dernières années. selon le site francophone La Voix de la Russie Les météorologues préviennent les habitants du Vieux Continent de bien se munir afin de confronter la vague de froid qu’ils s‘apprêteront à recevoir chez eux dans les quelques semaines à venir, se dénuant de tout espoir de revoir les rayons de soleil avant un long moment.Malgré l’ampleur de l’information à prime abord, les spécialistes (météorologues et prévisionnistes) avancent des preuves et des arguments très simples et très plausibles, en fin de compte.
D’après les cartes et les modèles établis par le Service météorologique national d’Allemagne, les mois de Janvier et Février seront marqués par les températures les plus basses. La fonte de la glace ne surviendra qu’en Avril sous les premiers rayons de soleil d’un printemps tardif, rapporte le météorologue allemand Dominik Jung. Selon les chercheurs de l’Accuweather, l’explication de cette vague de froid est la baisse des températures sans précédant et le passage de masses d’air arctique au-dessus de l’Europe. Les masses d’air arctique subissent elles-mêmes des perturbations qui sont liées à l’activité solaire en bouleversement. Mais la spécialiste du centre météorologique Fobos, Elena Volosiuk, rassure et précise qu’il est prématuré de parler de refroidissement global et de « période glaciaire ».
Selon les scientifiques, le changement climatique global serait en pleine œuvre, mais ils restent incapables de définir si ça évolue vers un réchauffement ou un refroidissement climatique. Certains prévisionnistes avancent que la température de la planète va continuer à baisser, progressivement, précisent-ils. C’est étroitement lié à la hausse des températures de l’Antarctique. Au fur et à mesure que le soleil chauffe, la glace fond. Les icebergs qui fondent provoquent le refroidissement des courants océaniques chauds.« L’Arctique qui se réchauffe crée un effet de « réfrigérateur ouvert » », explique Elena Ponkratenko, cheffe de département au Centre russe d’hydro-météorologie, pour simplifier la compréhension de telles vagues de froid. Plus succinctement, les glaces qui fondent refroidissent les océans, véhiculant le froid dans un processus méridional, du nord vers le sud.La Russie connue pour ses longues périodes de gelées hivernales semble être à l’abri de ses prévisions inquiétantes.

Les météorologues russes avouent ne pas partager les craintes de leurs homologues européens, « l’hiver en Russie sera tout à fait normal » déclare Roman Vilfand, directeur du Centre hydro-météorologique de Russie. Les prévisionnistes prévoient même un hiver assez doux en Russie, présageant un Décembre plus tiède que celui de l’année dernière.

Source : www.eddenya.com

Partager:

Commentaires

commentaire

page-fan-facebook-facteurs-cles-de-succes