Les trois rabbins golfeurs

Partager:

C’est Robert, un passionné de golf qui demande au responsable du terrain de golf de lui trouver un groupe de 3 personnes pour qu’il puisse faire le quatrième. Le responsable en parle aux habitués, et finalement, il trouve des personnes intéressées.

Lorsque Robert revient faire sa partie, le responsable lui dit :
– Je vous ai trouvé un groupe de 3, mais ce sont des rabbins. Ça ne vous gêne pas ?
– Non pas du tout.

Et les 3 rabbins accompagnés de Robert disputent ensemble leur première partie. Dès le premier drive, Robert se sent un peu dépassé: il tombe à 150 mètres dans le rough, alors que les trois rabbins parviennent tous à 250 mètres sur le fairway…

A la fin de la partie, le score est sans appel :

Robert : 7 au dessus du par
Rabbi Jacob : 3 en dessous du par
Rabbi Ezekiel : 2 en dessous du par
Rabbi Lévy : 1 en dessous du par

Robert est assez étonné des performances des rabbins et il leur demande :
– Waow, vous jouez vraiment très très bien. Vous devez vous entraîner tous les jours !?

Mais rabbi Lévy lui répond :
– Non non. On ne vient qu’une fois par semaine. Nous allons juste prier une fois par semaine dans notre synagogue le jour de Shabbat, et nous demandons à jouer correctement, c’est tout !

Alors Robert rentre à la maison hyper excité et il dit à sa femme :
– Chérie, on va se convertir au judaïsme !

Et madame étant l’épouse dévouée type, ils se convertissent aussitôt, trouvent une synagogue, se mettent à prier tous les Shabbats et mangent casher !

… Une année passe, et Robert n’a toujours pas progressé dans son jeu : il se fait toujours avoir par les trois rabbins qui eux, continuent à jouer excellemment.

Un beau jour, la déception est trop forte, et il s’adresse à eux en ces termes :
– Oh je suis déçu, déçu, déçu… J’ai suivi vos conseils : je me suis converti au judaïsme, j’ai fait mes prières à chaque Shabbat, et j’ai rejoint une synagogue, tout ça pour jouer aussi bien que vous. Ça fait un an maintenant, et je suis toujours aussi mauvais !
– Dans quelle synagogue allez vous prier ? Demande rabbi Levy.
– Beth El.
– Ah je vois. C’est là votre erreur : Beth El, c’est pour le tennis !

Partager:

Commentaires

commentaire

page-fan-facebook-facteurs-cles-de-succes