Categories: Blagues

Survivant

Partager:

Deux centenaires se retrouvent à la remise des décorations aux derniers anciens combattants de la guerre de 14.

Le premier s’écrie :
– Marcel ! Je te croyais mort ! On m’avait dit qu’il n’y avait eu aucun survivant lors de cette terrible attaque allemande, et que grâce à ma blessure deux jours avant, j’étais le seul rescapé du bataillon. Comment as-tu fait ?

– Et bien, quand les boches ont donné l’assaut, à dix contre un, et qu’ils ont envahi la tranchée, le capitaine a crié : « Tous à la baïonnette » et moi j’ai compris : « A la camionnette ».

Partager:

Commentaires

commentaire

Esblg2

Recent Posts

Le racolage à Paris seizième

Un monsieur du genre BCBG, rentre chez lui, dans le seizième à la nuit tombante. Alors qu'il traverse les jardins…

4 mois ago

Le nain et l’insomniaque

C'est l'histoire d'un homme qui va chez son docteur, avec une tronche pas très nette, du genre « j'dors pas…

4 mois ago